FedEx Newsroom

FedEx Newsroom

Les importations du Japon, du Brésil et de Taïwan constituent une réelle opportunité pour les PME françaises

L'étude de FedEx Express sur l'import/export mondial révèle quels sont les pays les plus enclins à importer

February 15, 2016

Près d’une PME française sur deux profite déjà des nombreuses opportunités d’exportation offertes par les marchés historiques tels que la Belgique et l’Allemagne. La nouvelle étude commandée par FedEx Express, acteur majeur du transport express international, révèle* l’existence d’une manne financière importante pour les PME déployant leurs activités au-delà de leurs propres frontières. Selon cette étude mondiale, dans le cadre de laquelle des PME ont été interrogées, les entreprises du Japon (13 %), du Brésil (12 %) et de Taïwan (11 %) sont les plus enclines à importer des marchandises françaises, ce qui représente de réelles opportunités de croissance.

L’étude indique que les petites entreprises se tournant vers l’international sont les plus susceptibles d’enregistrer une croissance à deux chiffres, alors même que 62 % sont encore indécises sur la mise en place d’une stratégie d’exportation. Selon les conclusions de cette étude*, les PME exportatrices ont 1,7 fois plus de chance d’enregistrer une croissance d’au moins 11 % par rapport aux PME qui n’exportent pas. Cette tendance est particulièrement prononcée en Asie Pacifique et en Europe, où les PME exportatrices semblent deux fois plus enclines à se développer que leurs homologues qui n’exportent pas.

L’étude indique l’existence d’une manne financière importante pour les PME déployant leurs activités au-delà des leurs propres frontières. Dans le monde, les PME, qui ont exporté, ont généré un chiffre d’affaires annuel moyen de 1,5 million d’USD. En Asie Pacifique, ce chiffre est même supérieur, avec 1,8 million d’USD en moyenne par an, soit le résultat le plus élevé des quatre régions étudiées.

« Il est important de ne pas sous-estimer le potentiel des petites entreprises. Les performances encourageantes enregistrées par les PME à l’exportation révélées dans cette étude en sont une indication importante, » a déclaré Raj Subramaniam, Vice-président exécutif du département Marketing international, FedEx Services. « Malgré cette évidence, de nombreuses PME continuent de se priver des opportunités liées à l’exportation. Elles ont besoin d’un coup de pouce afin de prendre confiance pour se lancer dans l’arène internationale. Et c’est précisément là que FedEx peut les aider à développer tout leur potentiel, en leur offrant l’accès à un réseau fiable, à des connaissances sur le dédouanement et à un portefeuille de services intégrés. »

Bien que les marchés mondiaux représentent une opportunité importante, de nombreuses PME restent hésitantes à se lancer dans l’arène internationale. Si 79 % des PME interrogées ont reconnu les nombreux débouchés possibles à l’international, elles sont beaucoup moins nombreuses (seulement 38 %) à avoir déjà franchi le cap. Entre les différentes régions, l’écart entre les PME qui exportent déjà et celles qui ont conscience du potentiel de cette approche est équivalent et oscille entre 35 et 41 points de pourcentage.

Ces chiffres suggèrent que, malgré la prise de conscience du potentiel offert par l’exportation, les PME ne sont pas convaincues de leur capacité à transformer ce potentiel en réussite commerciale. L’une des raisons de leurs réticences semble s’expliquer par un manque de conseils et de soutien : seules 16 % des PME à travers le monde estiment disposer de l’accompagnement nécessaire pour réussir sur les marchés internationaux. Dans les régions Asie Pacifique, et Amérique latine et Caraïbes, ce chiffre est encore inférieur, avec respectivement 10 % et 14 %.

La logistique est amenée à jouer un rôle décisif pour contrer cet écart de confiance. Les PME interrogées déclarent que les fournisseurs de services logistiques sont l’une de leurs principales sources de conseils en matière d’exportation. Par conséquent, le prestataire logistique est un maillon essentiel : le transport est un élément indispensable aux PME pour bénéficier des opportunités qui s’offrent à elles dans d’autres pays et définir l’expérience qu’elles proposeront à leur client.

Concernant l’avenir, les PME semblent optimistes sur leurs perspectives d’exporter à l’international, malgré les barrières perçues aujourd’hui. Au niveau mondial, 55 % des PME ont prévu de franchir le pas d’ici 2020, soit une hausse de 17 points de pourcentage par rapport au niveau actuel. Elles sont même encore plus positives sur la question du développement de leur activité à l’international : 66 % misent sur une hausse de leur chiffre d’affaires à l’étranger d’ici cinq ans. Les PME interrogées dans les régions Amérique latine et Caraïbes ainsi que Moyen-Orient, Inde et Afrique du Sud, sont particulièrement positives : environ 70 % des PME de ces deux régions prévoient de développer leurs activités à l’international et de générer un chiffre d’affaires supérieur d’ici cinq ans.

 

* « Global Opportunities: Examining Import and Export Trends Among Small Businesses », une étude réalisée par Harris Interactive pour le compte de FedEx, septembre 2015.

You may also like: